Crédit vendeur : financer la reprise d'un fonds de commerce

le choix du crédit vendeur pour financer son fonds de commerces
choix du financement par le crédit vendeur pour reprendre un fonds de commerce

Crédit vendeur : financer la reprise d'un fonds de commerce

 

Vous désirez investir dans un nouveau commerce? Ou encore mieux, vous comptez acquérir une entreprise ? Le crédit vendeur fonds de commerce est un prêt que le cédant de l’affaire peut vous accorder pour faciliter la reprise, il est en générale sur une petite partie du prix de vente mais permet de faciliter le financement auprès d’une banque et est un gage de confiance du cédant envers le repreneur qui rassure la banque.

 

Le crédit vendeur : C’est quoi ?

 

Un crédit vendeur est un prêt accordé entre l’acheteur et le vendeur lorsqu’il s’agit de l’achat de fonds de commerce, la reprise d’une entreprise ou la vente d’un bien immobilier. Grâce à ce procédé, vous avez la possibilité de contourner la procédure classique de demande de prêt pour une partie du besoin de finacement. Il s’adresse aussi bien aux particuliers qu’aux professionnels.

 

Crédit vendeur : Comment ça fonctionne ?

 

Une procédure de demande de crédit vendeur ne peut s’appliquer qu’à partir du moment où le repreneur et l’acheteur se mettent d’accord sur les termes qui doivent être fixés dans le contrat. Ces conditions évoquent à la fois le montant du prêt, la durée (qui se situe principalement entre 1 et 7 ans) ainsi que la valeur de l’échéance mensuelle ou trimestrielle. En général, c’est la banque du repreneur qui débourse les 70% ou 80% du montant du rachat et celle du cédant prend les risques sur les soldes. Une fois que le contrat de vente définitif est signé, celui qui est chargé de rédiger l’acte de vente propose de faire signer des billets à ordre ainsi qu’une reconnaissance de dette mentionnant les dates de l’échéance de chaque paiement au repreneur.

 

Quels sont les avantages et les inconvénients?

 

Optez pour un crédit vendeur propose à la fois au vendeur qu’au repreneur différents avantages financiers, mais également des risques à encourir.  

 

Avantages pour le vendeur :

 

Le plus grand avantage du vendeur réside dans le fait qu’il pourra vendre ses biens dans de meilleures conditions financières. En effet, cette acte facilitant le dossier de financmenent pour pour repreneur, c’est un acte de négociation qui ne se joue pas sur le prix mais sur les modalités. il est également invité à inscrire son privilège de vendeur de fonds de commerce auprès du tribunal des affaires commerciales.  

 

 

Avantages pour l’acheteur

 

Ayant opté pour un crédit vendeur, le cédant bénéficie d’un accompagnement  financier de la part du cédant, signe de confiance dans les capacités des repreneurs à reprendre l’affaire et à la pérenniser,  C’est à la fois rassurant pour le repreneur mais aussi pour la banque.

 

Exemple:

 

un fonds de commerce est mis en vente pour 200000€, le cédant accorde au repreneur un crédit vendeur de 50000€ sur 5 ans, la banque n’a plus qu’a financé 150000€ donc moins de risque en montant pour la banque et cet acte de confiance fait de la part du cédant rassure la banque.

 

 

 

Les inconvénients

 

L’inconvénient majeur de ce genre de financement est principalement supporté par le cédant. En effet, pour que le crédit vendeur soit honoré, il implique que la reprise de la structure cédée soit un succès, succès pour le lequel le cédant n’a plus d’influence. Il est donc nécessaire de bien analyser les compétences du repreneur pour limiter le risque d’impayé du crédit vendeur. L’inconvénient pour l’acheteur est minime et réside essentiellement sur le taux d’intérêt négocié avec le vendeur.

 

En gros, le choix de la formule crédit vendeur fonds de commerce propose à la fois des avantages et des inconvénients pour les vendeurs comme pour les acheteurs.Ce choix intervient principalement lors de la négociation du fonds de commerce ou de l’entreprise. Il permet pour le cédant de protéger son prix de vente en axant la négociation sur une facilité de règlement que représente le crédit vendeur. Il permet au repreneur d'alimenter les arguments à avancer à la banque pour le financement complémentaire et ainsi augmenter les chances d’être financé. Enfin, il est important de faire appel à un notaire ou un avocat pour la rédaction des condition du prêt vendeur pour protéger à la fois l’acheteur et le vendeur.

 

Partagez cet article:
*