Ce qu'il y a à savoir sur l'affacturage

L'affacturage
Notions sur l'affacturage

De nature imprévisible, les tensions de trésorerie peuvent survenir à tout type d’entreprise. C’est pour cette raison que les établissements financiers ainsi que les banques ont mis sur pieds plusieurs solutions afin d’aider les professionnels à se relever financièrement. De multiples ouvertures sont proposées aux professionnels afin d’éviter qu’ils n’arrivent à la cessation de paiement : divers crédits, une facilité de caisse, un découvert autorisé, un affacturage… Ce dernier représente d’ailleurs une solution conseillée aux entreprises qui nécessitent impérativement d’un financement. Si votre entreprise rencontre également des tensions de trésorerie, découvrez les points primordiaux pour avoir recours à la solution d’affacturage.

La notion de tension de trésorerie

Il est primordial de faire un suivi régulier du compte de votre entreprise pour éviter de rencontrer de manière inattendue des difficultés financières. Afin de contourner une rupture de trésorerie, voici quelques notions utiles et essentielles.

Définition

Petites et grandes entreprises peuvent avoir à faire face à un manque de trésorerie. C’est même l’un des grands sujets de préoccupation des chefs d’entreprise, car lorsque ces tensions surviennent, chaque branche de l’entreprise se voit alors concernée. Une entreprise rencontre des problèmes de trésorerie lorsqu’elle ne dispose plus de fonds nécessaires pour s’approvisionner. C’est également le cas si elle ne peut plus acquitter les dépenses en cours, qu’elles soient indispensables ou non. Ces difficultés proviennent majoritairement d’une mauvaise gestion et estimation du BFR ou Besoin en fonds de roulement de l’entreprise. Généralement, cela est dû à des dépenses qui n’ont été ni examinée, ni modérée. D’autre part, elles peuvent également résulter de certains impayés ou de retard de paiement de la part des clients de l’entreprise.

Comment prévenir les tensions de trésorerie ?

Comme elles sont imprévisibles, les tensions de trésoreries peuvent bien entendu être envisagées à l’avance de sorte que l’entreprise soit en mesure d’y faire face. C’est avec cette notion d’anticipation que le chef d’entreprise pourra mettre en oeuvre des actions de prévention contre une éventuelle rupture de trésorerie. Pour ce faire, il leur est conseillé : d’avoir des prévisions financières pour plusieurs mois. En se basant sur des projets d’investissement et de financement futurs, le chef d’entreprise disposera des fonds nécessaires pour concrétiser ces plans pour son entreprise, d’avoir une réactivité face aux situations d’urgence, de réduire l’utilisation du BFR de l’entreprise : seules les dépenses nécessaires devraient être prises en charge, d’avoir recours à un crédit pour les achats d’équipement.

La solution d’affacturage…

Lorsqu’une entreprise se retrouve face à une rupture de trésorerie, la solution d’affacturage lui est souvent suggérée. Rapide et accessible, ce mode de financement est destiné aux entreprises dont les clients ne sont pas des particuliers.

… un financement de trésorerie

Mode de financement de trésorerie très utilisé par les entreprises, l’affacturage permet de faire une balance entre les factures à crédit des clients et le besoin de paiement des fournisseurs. Ce système consiste à ce que l’entreprise vende les créances de ses clients (acheteurs) auprès d’un organisme appelé “société d’affacturage”. Dans un délai de 24 à 48 heures, cet affactureur remet le montant de la facture à l’entreprise en y prélevant certains frais et commissions. D’autre part, l’entreprise bénéficie d’une gestion de son poste client par la société d’affacturage. Cette dernière se charge des divers recouvrements, des relances vers les clients ainsi que d’une garantie contre les impayés.

Quel affacturage choisir ?

Il existe différentes catégories d’affacturage correspondant aux besoins et attentes des entreprises cependant, les plus exploitées sont : l’affacturage semi-confidentiel qui consiste à ce que la société d’affacturage ne prenne en main que le financement en payant le montant des factures. Elle ne se chargera pas de la gestion des comptes clients. Cette tâche restera à la responsabilité de l’entreprise, l’affacturage géré qui consiste à ce que la société d’affacturage se charge à la fois du financement et de la gestion des comptes clients contenant les recouvrements, les relances et les garanties d’impayés.

Affacturage : modalités et contrat

Comme tout autre crédit fourni par un établissement financier, l’affacturage est basé sur un contrat ainsi que sur des modalités. Sont stipulés dans le contrat d’affacturage les points suivants : le ou les pays d’intervention, le type et la nature des factures qui seront prises en charge par la société, la durée du crédit (déterminée en fonction de l’entente entre les deux parties), les périodes d’échanges qui s’établiront entre les deux parties, les conditions de confidentialité (s’il y a lieu d’être), les justificatifs attestant les échange entre l’entreprise et son client, qui seront validés par la société d’affacturage, les services qui seront pris en charge par la société d’affacturage, le mode de paiement des clients, les calculs se rapportant aux commissions et frais que la société d’affacturage en retirera, le montant des frais de dossiers, le montant maximal dont l’entreprise pourra bénéficier, le montant des garanties. La société d’affacturage percevra donc après une convention entre les parties, des intérêts et des commissions de prestation d’affacturage s’élevant à 1,5% du capital qui aura été versé à l’entreprise.

Partagez cet article:
*