Calcul du taux d'endettement pour connaître sa capacité de remboursement

Le taux d'endettement
Quel est votre taux d'endettement ?

Tous les établissement financiers et notamment les banques, offrent une possibilité d’emprunt permettant à ses clients afin de subvenir à une acquisition immobilière ou autre. Avant validation ou refus, elle réalise une analyse basée sur le revenu du ménage ou de l’entreprise qui souhaite y souscrire. Pour ce faire, elle part du calcul du taux d'endettement et du reste à vivre. Mais qu’est-ce que le taux d’endettement ? Qu’appelle t-on reste à vivre ? Voici les points important qui relèvent du sujet.

Les spécificités du taux d’endettement ?

Termes peu fréquents dans le langage quotidien, le taux d’endettement fait partie intégrante du jargon de la banque. Il est important d’en calculer votre taux d’endettement pour savoir si vous avez la capacité à rembourser cet emprunt. Il est primordial d’en connaître les particularités avant de se lancer dans un emprunt.

Qu’entend t-on par taux d’endettement ?

Le taux d’endettement correspond à la charge de remboursement d’emprunt mensuel en cours et à venir par rapport à vos revenus . Votre taux d’endettement se calcule de la manière suivante:

Comment calculer son taux d’endettement ?

Une fois les papiers signés et les dossiers mis en place, il n’y a plus moyen pour l’acquéreur de revenir sur sa décision : le crédit est à amortir selon les clauses qui ont été fixées. Il est donc crucial de faire ses calculs correctement avant de s’engager à un emprunt.

Afin de définir le taux d’endettement, certains critères concernant les ressources financières devront être spécifiée.

Sont pris en compte dans le calcul du revenu mensuel, ces recettes :

  • les salaires nets
  • les divers bénéfices se rapportant à une activité professionnelle en supplément (bénéfices commerciaux, artisanales, agricoles, etc.)
  • les diverses pensions (alimentaires, retraites, handicap,etc.)
  • les allocations familiales
  • les allocations de logement
  • les revenus exceptionnels tels que les primes, les indemnités professionnelles, etc.

Sont pris en compte dans le calcule des charges fixes mensuelles, ces frais:

  • les divers crédits en cours
  • les pensions à verser
  • les loyers à payer
  • les charges diverses

Une fois la somme de la rente réunie, la formule utilisée pour le calcul du taux d’endettement est la suivante :

 

Taux d'endettement = ( Charges fixes * 100 ) ÷ Revenus

 

Voici un exemple concret :

Vous avez une charge d’emprunt auto de 120€/ mois, votre loyer est de 600€ vous avez une charge mensuel de 720€.

Vos revenus mensuels peuvent intégrer vos primes régulières et constantes: vous percevez un revenu de 3000€/mois en couple.

 

Calcul:

(720/3000) X 100= 24% Votre taux d’endettement est donc de 24%

Si dans cette situation vous souhaitez acheter votre résidence principale, le loyer s’annule et est remplacé par la nouvelle charge d’emprunt.

Si votre nouvelle charge d’emprunt pour votre résidence principale est de 800€/mois

 

Nouveau taux d’endettement:

((120+800)/3000)100= 31%

Le taux d’endettement respecte les critères d’octroi de crédit et a donc de bonne chance d’aboutir.

La notion du “Reste à vivre”

Pareillement au taux d’endettement, le reste à vivre est un critère à la fois essentiel et décisif permettant à la banque d’accepter ou de décliner une demande de prêt. Pour éviter une répercussion considérable sur les dépenses mensuelles, il est primordial de tenir compte du reste à vivre.

Qu’est-ce que le reste à vivre ?

Le reste à vivre se compose de tout ce dont le ménage dispose pour subvenir aux besoins divers jusqu’à la fin du mois. Une fois que le taux d’endettement a été pris en compte, le reste à vivre doit également faire l’objet d’un suivi régulier.

Certaines normes ont été fixées par les établissements financiers pour qu’une personne ou un ménage puisse bénéficier d’un prêt. Le reste à vivre ne doit pas être inférieur à une certaine somme comme suit :

  • célibataire : 800 €,
  • couple sans enfant : 1 200 €,
  • à ces montants, il faut ajouter 300 € minimum par personne au foyer.

Comment calculer son reste à vivre ?

Avant de fixer le reste à vivre, il est essentiel de déterminer ce dont il s’agit. Sont pris en compte dans le calcul du reste à vivre ces dépenses :

  • la nourriture au quotidien (repas, goûter, etc.)
  • les frais de transport
  • le téléphone et l’internet
  • l’essence
  • la cantine des enfants
  • les factures d’eau et d’électricité
  • les assurances
  • le gaz

ainsi que toute autre dépense journalière.

La formule du reste à vivre est la suivante :

Reste à Vivre = le revenu mensuel – les charges fixes mensuelles – les mensualités de crédit

Voici un exemple concret :

Un ménage reçoit un revenu mensuel de 2 600€, règle des charges fixes mensuelles de 650€ et paie un crédit mensuel de 650€, le calcul est le suivant :

Reste à Vivre = 2 600€ - 650€ - 650€ = 1 300€

Les critères de validation de crédit

Ainsi, pour valider un emprunt, la banque part sur deux éléments principaux : le taux d’endettement et le reste à vivre. Pour obtenir un crédit, ce premier doit égaler une somme maximum de 33% toutefois, certaines banques accordent le crédit dans la mesure où la notion de reste à vivre est respectée. Du reste, le reste à vivre doit équivaloir ou être supérieur aux normes fixées afin de répondre aux besoins quotidiens de chaque membre du foyer.

Partagez cet article:
*